Faire une hyménoplastie est-il dangereux pour la santé ?

une femme timide

L’hyménoplastie ou reconstruction de l’hymen est une opération chirurgicale intime qui consiste à reconstruire la fine membrane rompue lors du premier rapport sexuel chez la femme.

Cette opération a l’avantage de redonner, le temps d’une cérémonie de mariage ou après un accouchement, sa virginité d’antan à une femme.

Comment se passe cette opération ? Est-ce une opération dangereuse pour la santé de la femme ? Je vous dis tout sur l’hyménoplastie.

Pourquoi subir une opération d’hyménoplastie ?

Il existe une multitude de raisons qui peuvent justifier la réalisation d’une opération d’hyménoplastie.

En effet, après plusieurs années de pratiques sexuelles, de nombreuses femmes apprécient fort peu l’apparence de leurs vagins. Donc, elles se font faire une réparation de l’hymen par pure convenance.

Chez d’autres femmes, cette opération est demandée pour des raisons religieuses et particulièrement pour des raisons de mariage. Ces femmes courent vers une seconde défloraison.

Pourtant, elles n’hésitent pas, le moins de monde, à offrir à leurs futurs maris, le bonheur de voir un léger saignement à leurs nuits de noces.

Pour certaines femmes, par contre, la chirurgie réparatrice de l’hymen est une nécessité. C’est notamment le cas des femmes ayant subi des agressions sexuelles ou des mutilations génitales.

Pour ce type d’intervention chirurgicale, il est parfois important de faire accompagner les femmes d’un soutien psychologique.

Comment se déroule une opération d’hyménoplastie ?

Je voudrais attirer, ici, votre attention sur trois points. Le premier point est relatif à la problématique de l’anesthésie.

En réalité, il revient au patient, comme pour toute autre intervention chirurgicale, de choisir le type d’anesthésie. Elle peut être locale ou générale.

Le deuxième point est relatif à l’opération elle-même. Elle dure généralement 30 minutes (opération ambulatoire) et consiste à suturer les séquelles et les blessures. Il arrive, parfois, que l’hymen soit sérieusement endommagé et qu’il ne subsiste pas assez de muqueuses pour recoller les morceaux.

Dans ce cas de figure, le gynécologue, spécialiste de la reconstruction de l’hymen, prélève des muqueuses dans la zone vaginale.

Enfin, le troisième point aborde la question du temps de la convalescence. Si vous planifiez un mariage dans 1 mois, vous pouvez disposer de 2 à 3 semaines pour guérir définitivement de votre opération d’hyménoplastie.

Précisons que les fils utilisés sont souvent absorbants et qu’il ne subsiste aucune cicatrice. Par ailleurs, il est formellement interdit de faire des activités physiques et sportives.

Les contres indications et problèmes post-opératoires de l’hyménoplastie

Bien avant d’entamer le processus de reconstruction de l’hymen, le gynécologue procède à des examens approfondis pour déterminer les problèmes de santé générale.

S’il subsiste ne serait-ce que l’ombre d’un doute sur un quelconque trouble respiratoire grave ou cardiaque, l’opération ne sera pas effectuée. Par ailleurs, lorsque la patiente souffre du diabète ou, des suites d’une agression sexuelle, de troubles psychologiques, l’opération n’aura pas lieu.

Pour finir, en dehors de la douleur qui résulte de l’opération d’hyménoplastie, c’est une intervention bénigne et sans danger. Donc, il n’y a pas de quoi s’alarmer.

Dans certains cas, il peut subvenir des problèmes post-opératoires tels que les saignements, des sutures défaites ou des infections.

Ce que je vous conseille, c’est de rester en contact régulier avec votre gynécologue. Ainsi, au moindre problème vous pourrez lui en faire part.

Le médecin saura mieux que quiconque comment résorber les problèmes postopératoires de l’hyménoplastie. Toujours est-il que ce n’est pas une opération dangereuse.

Donc, si vous avez un hymen en mauvais été, faites-vous plaisir. Le jeu en vaut la chandelle.