Comment améliorer la qualité de sommeil de votre enfant ?

bébé qui dort sur un lit

Le sommeil est primordial pour le développement et l’éveil de votre enfant. Ma fille a connu de nombreux problèmes pour dormir quand elle était petite et j’avais demandé à mon pédiatre, combien de temps elle devait dormir. Il m’avait répondu qu’un enfant devait dormir 12/16h par nuit entre 4 et 12 mois, 11/14h entre 1 et 2 ans, 10/13h entre 3 et 5 ans.

Quand je regarde parmi les enfants de ma famille et de mes amis, peu d’entre eux ont un tel rythme. Pour améliorer la qualité de leur sommeil et atteindre ces durées, je vous conseille d’acquérir le bon matériel et d’installer des routines favorables.

Je les ai mises en place et ma fille rencontre désormais très peu de soucis pour s’endormir… et se réveiller le lendemain !

Une bonne literie est primordiale

S’il y a des secteurs sur lesquels je n’effectue pas des économies, c’est la literie. C’est tellement important que je m’inquiète en priorité de la qualité du sommier et du matelas. Recherchez le meilleur matelas 70×140 possible pour votre enfant. Je trouve toujours mon bonheur sur le site internet de l’Atelier de Morphée.

Une bonne densité du matelas permet à l’enfant d’avoir une bonne position pour dormir. Faites attention à choisir des matériaux qui ne provoquent pas d’allergies. Actuellement, c’est la fibre de coco qui est conseillée par les pédiatres.

Accompagnez ce matelas d’un sommier qui ne grince pas et qui est situé à une bonne hauteur. Les matelas trop bas ne donnent jamais envie de se lever, même aux enfants. Ajoutez-y des draps propres et qui sentent bons et votre petit aura davantage envie d’y plonger pour passer une bonne nuit.

Limiter les jeux et les excitations avant de se coucher

Si les enfants bénéficient des vertus d’un sommeil récupérateur, ils sont trop jeunes pour prendre conscience qu’il faut se coucher dès qu’ils fatiguent ou pour éviter certaines activités trop intenses pour faciliter par la suite leur sommeil.

En tant que parents, c’est à vous de l’aider dans sa sélection. Quand ma fille n’avait que deux ans, je stoppais tous ses jeux juste après le repas du soir pour qu’elle ne s’excite pas trop alors que l’heure de se coucher approchait.

À la place, j’aimais lui lire des histoires ou mettre de la musique douce. Elle adorait balancer sa petite tête et au fur et à mesure qu’elle fatiguait, les mouvements se faisaient plus rares et je finissais par l’emmener au lit.

Maintenant qu’elle a six ans, je lui interdis les écrans après 20h, que ce soit la télévision ou la tablette qu’on lui a offerte à Noël. Je lui ai offert plusieurs livres et j’apprécie l’habitude qu’elle prend de lire avant que je ne vienne éteindre la lumière. Cela l’aide à trouver le sommeil plus vite.

Avoir une pièce silencieuse et sombre

Beaucoup d’adultes éprouvent de grosses difficultés à dormir dans une pièce lumineuse ou bruyante. Pour un enfant, c’est pareil.  Les conseils pour dormir rapidement donnés aux adultes fonctionnent aussi pour les plus jeunes !

Réduisez au maximum la lumière dans sa pièce. J’ai notamment acheté pour elle un réveil où l’on peut diminuer l’intensité de la luminosité. Ne laissez aucun produit en veille et éteignez les multiprises.

Pour le bruit, limitez les vôtres quand l’enfant est couché. Apprenez à baisser le son de la télévision et à ne pas ouvrir la fenêtre pour fumer alors que les bruits de la circulation remontent de la rue.

Respecter des horaires fixes

Un enfant a besoin d’un cadre dans la vie de tous les jours et cela comprend aussi ses horaires de sommeil. Excepté à Noël ou lors des événements familiaux, je couche ma fille avant 21h tous les jours y compris le week-end et lors des vacances. Le blog MagicMaman conseille des horaires proches.

Peu de parents ont cette habitude. Or, veiller jusqu’à minuit devant la télévision est très néfaste pour l’enfant. S’il a école le lendemain, il arrivera trop fatigué pour faire son apprentissage correctement. S’il n’a pas école, cela ne fait que repousser le problème puisqu’il dormira tard le matin avant de ne pas pouvoir se rendormir le lendemain soir car il ne sera pas éveillé depuis assez longtemps…

C’est la même règle pour se lever. Prenez l’habitude de le réveiller à des heures fixes. Je le fais souvent entre 8h30 et 9h30. Si je sens que ma fille peine à ouvrir les yeux, je trouve toujours une idée pour la motiver comme la confection de crêpes pour le petit-déjeuner ou un film à aller voir au cinéma le matin.

Respectez ces quelques règles et vous pouvez être sûr que le sommeil de votre enfant n’en sera que meilleur !