Comment soulager son anxiété du travail en fin de journée ?

femme heureuse

Comme moi, vous avez tendance à rentrer du travail stressée et avec idées tenaces dans la tête ? Sans changement de routine, vous allez vite terminer avec les batteries à plat et dans le pire des cas, un burn-out. Quelques solutions simples, et généralement très plaisantes, permettent de vite soulager son stress.

Libérer votre anxiété via le plaisir sexuel

C’est un secret de Polichinelle : le sexe détend. C’est quand je suis anxieuse que je me montre la plus audacieuse au lit. N’hésitant pas à essayer un gode anal pour la première fois ou à accepter de faire l’amour dans un lieu atypique, j’enfouis l’anxiété sous l’ adrénaline de la découverte et le plaisir sexuel.

Si vous avez un partenaire, profitez de vos soirées. Nul doute qu’il sera heureux de vous voir entreprenante.

Changez votre routine sexuelle. Si vous faites un classique missionnaire ou que votre homme met peu d’entrain à vous pénétrer, vous risquez vite d’avoir l’esprit qui divague et malheureusement, penser au travail en plein coït n’est pas rare… Pour éviter cela, variez les positions, l’intensité et prolongez les préliminaires. Avec des caresses ou l’utilisation d’un petit jouet trouvé sur EasyToys, je vous promets que le programme de la réunion du lendemain ne viendra pas vous hanter avant votre orgasme !

Puis, après l’acte, les endorphines libérées effectuent leur travail. Vous voyez les choses plus positivement qu’une heure avant.

Eliminer la nervosité grâce au sport

Le sport est également un bon moyen de vous décharger des émotions et de la frustration de la journée. Quand votre objectif est de vous calmer, pratiquez un sport avec une forte intensité.

Plutôt qu’une heure de vélo d’appartement devant votre télévision, préférez du running dans la rue ou pourquoi pas, un sport comme la boxe ou du spinning.

Discuter pour changer vos pensées

L’Homme est un animal social. Quand je ne vais pas bien, je dois parler. Faire la maman ours qui se terre sous la couette ne fonctionne jamais. Quand mon compagnon est là, j’aime discuter avec lui. Il m’aide à voir les solutions là où je ne vois que les problèmes. 

Il m’arrive aussi d’aller boire un verre avec mes amies. Je ne les « saoule » pas avec mes soucis professionnels. L’espace d’un instant, je redeviens une jeune femme avec ses copines. Nous parlons de tout et de rien, et ces plaisirs simples me font oublier mon anxiété.

Lire pour voyager intellectuellement

Les séries TV ont la fâcheuse tendance à ne masquer que temporairement mon désarroi. Ce n’est pas le cas de la littérature. Lisez Céline, méditez devant les paroles de Marc Aurèle ou voyagez en lisant un roman de Sylvain Tesson.

Plutôt que de ressasser le quotidien, vous réfléchissez à des sujets plus profonds ou réussissez à voyager intérieurement.

Faire un point en fin de journée et planifier

Et si vous n’arriviez pas à tourner la page du travail car vous avez trop de sujets en suspens ? Sans gouvernail, il est facile de se perdre.

Avant même de rentrer chez moi, je coupe au travail mes moyens de communication et fais le point sur la journée. Je note les choses faites et surtout, les choses à faire. Il ne s’agit pas de planifier ma stratégie pour les prochains mois, mais de savoir ce que je ferai demain.

Cela m’évite de rentrer à la maison et de me dresser la liste des tâches pour le lendemain. Elles sont déjà écrites et je n’ai plus de soucis de planning à faire.