Comment se faire soigner quand on n’a pas de médecin traitant ?

stéthoscope d'un médecin traitant

Trouver un médecin traitant devient un parcours du combattant en France. Ma belle-famille qui habite dans le Centre n’en a pas depuis trois ans. Ne pas avoir de médecin traitant est problématique à chaque fois que vous êtes malade et peut avoir sur le long terme des conséquences tragiques puisqu’aucun professionnel ne vous recommande les examens de prévention dont vous avez besoin.

Mais, ne pas avoir de médecin traitant est-il une fatalité pour se soigner ? Non !

Les urgences : vous trouverez toujours un médecin !

La grippe vous cloue au lit ou vous venez de vous tordre la cheville et avez besoin d’un arrêt de travail ? Faites appel à un service d’urgence médecin.  Pour les situations les plus difficiles, il est (heureusement) encore possible d’aller à l’hôpital. Toutes les urgences ne sont pas débordées et même si c’est le cas de votre hôpital, certains maux requièrent d’y aller.

Démarcher les médecins de votre agglomération

Même s’il y a peu de nouveaux médecins, il y a encore près de 100 000 professionnels en France actuellement. Parmi eux, certains viennent de s’installer. D’autres ont vu une partie de leur patientèle décéder. En appelant tous ces médecins que vous imaginez sans marge de manœuvre, vous pourriez être surpris en dénichant un médecin généraliste d’accord pour un nouveau patient.

Si vous êtes malade, vous pouvez même essayer de trouver un RDV sans que cela ne finisse en une « déclaration de choix de médecin traitant ». Pour vous aider, un médecin qui a quelques trous dans son planning peut accepter de vous recevoir exceptionnellement.

Demander au conciliateur de l’Assurance Maladie

Face au désarroi des Français, les derniers gouvernements ont décidé d’une série de mesures pour aider à se faire soigner quand on n’a pas de médecin traitant. L’un des moyens les plus efficaces est de faire appel au conciliateur de votre caisse primaire d’Assurance Maladie.

Il peut vous aider à trouver un médecin, parfois en obligeant un praticien à vous accepter. Ce n’est pas une solution idoine pour bien débuter votre relation, mais si vous suivez un traitement de longue durée et qu’aucun médecin ne vous accepte, c’est parfois la seule alternative possible.