Comment lutter contre la nostalgie ?

un homme nostalgique

Que l’on en ait conscience ou non, le mois de septembre est sans aucun doute le mois qui nous force le plus à nous lancer dans une certaine réflexion sur ce qui va et ce qui ne va pas dans notre vie.

Ce n’est pas un hasard si le moral des ménages a de nouveau baissé en ce mois de septembre 2018.

Synonyme de changements en vue en signant la fin des vacances d’été et en étant la période privilégiée pour déménager ou changer d’entreprise voire même de voie professionnelle, ce mois de rentrée peut parfois nous plonger dans un sentiment de nostalgie très fort.

Si, à petite dose, ce sentiment n’a rien de néfaste, attention toutefois à ne pas tomber dans un excès de nostalgie. Alors, comment faire pour limiter et surtout lutter contre le sentiment de nostalgie qui nous envahit ?

Identifier le sentiment de nostalgie

Avant de savoir comment apprendre à maîtriser le sentiment de nostalgie, encore faut-il savoir ce que c’est exactement. De la même façon que le sentiment de bonheur n’est pas toujours facile à identifier ou à définir, la nostalgie ne dispose pas d’une définition nette et précise qui correspond à toutes les expériences ou à tout un chacun.

De manière générale, on estime toutefois que la nostalgie est un sentiment de regret des temps passées ou de lieux disparus ou lointains auxquels on associe des sensations agréables. En d’autres mots, on a le sentiment que la vie était mieux avant ou ailleurs et cela nous empêche de profiter du moment présent.

Si, aussi étonnant que cela puisse paraître, au-delà de permettre de combattre la solitude et d’apporter du réconfort, la nostalgie a l’avantage de vous aider à lutter contre la sensation de froid selon une étude menée par l’université de Southampton en Angleterre, il n’en demeure pas moins que ce sentiment a tendance à nous couper de la réalité qui nous entoure.

Pour le rappel, jusque dans les années 1980, la nostalgie était même considérée comme une maladie neurologique ou une forme maladive de la mélancolie. En cela, on comprend que si les souvenirs nostalgiques nous procurent un certain bien-être temporaire en renforçant notre sentiment d’appartenance sociale et en nous protégeant des pensées, il est important de ne pas les laisser nous déconnecter du monde actuel.

Connaître la limite à ne pas franchir

À force de se laisser aller à des moments de nostalgie, le passé peut vite venir encombrer nos pensées et chambouler nos émotions. En pratique, on peut se retrouver à avoir des crises de rire puis des crises de larmes simplement en repensant à une situation passée. C’est le signe que votre sentiment de nostalgie est allé trop loin, en vous empêchant de vos décrocher de vos souvenirs. Dans ce cas de figure, il est capital de mettre en pratique certains exercices qui feront en sorte de vous ramener à la réalité du présent.

appareil photo vintage

Dans un premier temps, éloignez-vous physiquement de tout ce qui vous ramène à vos souvenirs. Même si cela est brutal, débarrassez-vous de vos photos, de sons qui vous rappellent certains moments forts ou encore de messages écrits en tout genre qui peuvent vous ramener à un moment précis de votre vie. Il n’est pas pour autant indispensable de jeter définitivement tous ces souvenirs physiques, mais il est primordial de les cacher afin de vous empêcher de replonger sans cesse dans le passé.

Aussi, forcez-vous à rire en prenant de la distance avec vos souvenirs et votre vie en général. Essayez d’associer vos émotions à des personnes et à des événements qui vous entourent au moment présent, que cela soit en parlant avec vos proches, en regardant la télévision ou des vidéos de bébés gaffeurs, d’animaux surprenants ou encore des scènes de films et de séries mythiques. Sortez de votre univers pour rire en observant des choses qui dépassent votre simple vie. Vous en ressortirez grandi.

Enfin, il faut que vous fassiez la paix avec l’idée d’oublier, de manière générale. Le sentiment de nostalgie a tendance à nous plonger dans un sentiment de peur que le passé s’échappe, nous échappe. C’est une réalité, plus la vie avance, plus les souvenirs s’entassent et viennent en remplacer des plus anciens ou des moins marquants.

C’est le cycle de la vie. Et c’est un cycle dans lequel vous devez désormais être actif et non plus victime. Alors, faire preuve de nostalgie quelques soirs en hiver pour se réchauffer le corps comme le cœur, d’accord, mais attention à ce que cela ne devienne pas une habitude. Vivez la vie, ne la revivez pas dans vos souvenirs !