Comment fonder une famille en étant une femme célibataire ?

femme seule avec son bébé

Il y a 70 ans, la famille consistait en une femme au foyer, un mari au travail et des enfants. Cette famille ne connaissait pas les divorces et toute grossesse en dehors du cadre du mariage était considérée comme une honte pour le clan.

Ce schéma est, fort heureusement, dépassé. Les familles monoparentales se multiplient avec succès. Il est donc logique pour une femme seule désirant avoir un enfant de réfléchir aux méthodes possibles plutôt que de se mettre en couple sans en avoir réellement envie.

Plusieurs chemins existent. Découvrons-les.

L’adoption en France : un chemin long et compliqué

Quand une femme est seule ou ne peut pas avoir d’enfant, l’adoption est souvent la première idée. Sur le papier, elle possède de nombreux avantages. Vous venez en aide à un enfant seul en lui offrant un cadre de vie familial et un soutien financier qu’il ne peut avoir dans un foyer de l’assistance publique.

Malheureusement, la situation se complique quand vous faites la demande. Diverses formalités sont à remplir, y compris des examens minutieux de votre style de vie et des entretiens psychologiques. En France, un couple qui remplit toutes les cases met en moyenne 5 ans pour adopter.

Vous vous doutez donc qu’une femme seule, une situation qui n’est pas toujours bien vue par l’administration, met beaucoup plus de temps ou reçoit tout simplement un refus.

Trouver une mère porteuse

La mère porteuse, que l’on connait aussi en France sous le terme de GPA (Gestation Pour Autrui), suscite des débats enflammés.

À l’heure actuelle, elle est interdite en France en vertu de la loi de bioéthique de 1994. Néanmoins, le ministre de la Justice a émis une circulaire en 2013 qui vise à donner des certificats de nationalité françaises aux enfants nés via une mère porteuse en dehors du territoire français.

Si vous êtes une femme seule, je vous invite à prendre le temps de vous renseigner sur le sujet, notamment vis-à-vis de votre situation de mère célibataire, avant d’acter votre décision.

Le don de sperme et l’insémination

L’instinct maternel est naturel. Il ne faut jamais oublier que la nature nous donne des réactions instinctives qui visent sans cesse à assurer la survie de notre espèce et le désir de grossesse, tout comme le plaisir sexuel, l’illustre.

Si vous êtes une femme seule, que vous souhaitez vivre une grossesse et que l’horloge biologique tourne trop vite, vous pouvez recevoir un don de sperme.

Le donneur peut soit être issu d’une banque de sperme, et donc être un inconnu, soit venir d’un proche.

La PMA est interdite en France pour les femmes seules. Ce n’est pas le cas de tous les pays qui nous entourent et beaucoup de françaises vont donc réaliser une insémination en dehors du territoire national.