Comment connaître sa période d’ovulation ?

période d'ovulation

Il n’est pas rare de constater aujourd’hui que 4 femmes sur 10 ont du mal à reconnaître la période propice pour tomber enceinte. Ceci n’est rien d’autre que la conséquence d’une méconnaissance ou d’une non-maîtrise de leur période d’ovulation.

Une femme qui connaît sa période d’ovulation augmente donc les chances pour son couple de concevoir un enfant. Si vous aussi, vous avez des difficultés à connaître votre période d’ovulation, je vous oriente à travers cet article.

L’ovulation, que comprendre ?

L’appareil génital de la femme fonctionne par cycle. Dans un cycle féminin, il existe nécessairement une période sensible. C’est à cette période que toutes les femmes (ayant atteint l’âge de la puberté) peuvent être fertiles après avoir tenu des rapports sexuels avec leur partenaire.


Cette période n’est rien d’autre que l’ovulation. En effet, l’ovulation est la phase du cycle durant laquelle l’ovaire expulse un ovocyte pour que celui-ci rencontre un spermatozoïde afin de donner naissance à un embryon.

L’ovulation intervient généralement au 14e jour du cycle (de façon classique), et ce, tous les mois chez la femme tant que celle-ci n’est pas ménopausée.

Quelques signes qui marquent la période d’ovulation

Il est important de connaître votre période d’ovulation, surtout lorsque vous avez un cycle irrégulier. En effet, la période d’ovulation chez la plupart des femmes se manifeste par plusieurs signes. Ces symptômes apparaissent selon le fonctionnement hormonal de chaque femme.

Ainsi, certaines femmes reconnaissent leur période d’ovulation à travers une certaine pression qu’elles ressentent au niveau de leurs seins. D’autres femmes reconnaissent cette période à travers des douleurs qui surviennent généralement au niveau du bas-ventre (du côté de l’ovaire lorsque celui-ci libère un ovule).

Ces douleurs durent généralement 24 à 48 heures selon l’organisme de chaque femme. Il existe également plusieurs autres symptômes qui marquent la période d’ovulation.

On parle par exemple de :

  • la présence de pertes blanches durant 2 à 3 jours (elles protègent le vagin contre toute infection et deviennent abondantes) ;
  • la présence de sécrétions vaginales plus ou moins épaisses et gluantes ;
  • l’augmentation de la température corporelle (chez certaines femmes) ;
  • l’apparition de quelques acnés sur le visage ;
  • l’augmentation de la libido ;
  • etc.

Si vous faites désormais attention à ces signes, vous saurez reconnaître facilement votre période d’ovulation. Si vous ne présentez aucun de ces symptômes durant votre cycle, cela ne veut pas dire que cette phase du cycle n’a pas eu lieu, car les changements hormonaux peuvent survenir à n’importe quel moment.



Cependant, il est toujours important de savoir calculer votre date d’ovulation. Ceci est vraiment utile, surtout si vous ne remarquez aucun symptôme sur votre corps.

La date d’ovulation : Comment la calculer ?

Repérer la date d’ovulation par calcul peut paraître un peu complexe pour certaines femmes, mais ce n’est rien de compliqué. Il ne s’agit que d’un jeu de chiffres. Je vous l’explique simplement en quelques lignes.

Le calcul de la date d’ovulation se fait principalement sur la base de la durée habituelle de votre cycle. La durée du cycle est le nombre de jours qui sépare le début de vos règles et le début des prochaines règles.

La durée régulière est de 28 jours. Certaines femmes ont une durée de cycle courte de 21, 24 ou même 25 jours. D’autres encore ont une durée de cycle longue qui peut aller jusqu’à 33 jours.

Quelle que soit la durée de votre cycle, votre date d’ovulation sera déterminée en soustrayant 14 jours à ladite durée.

Si donc le cycle est régulier (28 jours), la date d’ovulation ne sera rien d’autre que le 14e jour suivant le premier jour des règles. S’il s’agit par contre d’un cycle de 24 jours, la date d’ovulation représentera le 10e jour suivant le premier jour des règles.