Quels remèdes naturels pour soigner une carence en fer ?

femme avec une carence de fer

La carence en fer est plus courante qu’on ne le croit. J’en ai connu une durant ma grossesse, et cela peut aussi arriver en cas de maladie (ex : production anormale de globules rouges), de médicamentation mais aussi selon votre régime alimentaire (ex : le véganisme).

Une carence en fer provoque de la fatigue générale, un manque de force, mais aussi des problèmes plus importants comme de la tachycardie, la perte de cheveux…

Mais, la bonne nouvelle est que vous pouvez facilement soigner cette carence via des compléments et un rééquilibrage alimentaire.

Prendre de la spiruline

La spiruline fait partie de ses aliments « miracle ». Cela me fait penser à la graine de Chia que je consomme depuis plusieurs années.

La spiruline est obtenue à partir de cyanobactéries obtenues avec des algues. Cet aliment contient plus de fer que tout autre denrée sur la planète ! De plus, son assimilation par votre corps approche les 40%, un chiffre dix fois plus élevé que la viande bovine que l’on considère souvent comme la meilleure source de fer possible.

Pour obtenir un maximum d’apports, je vous recommande la spiruline bio produite en France. En effet, comme la spiruline se démocratise de plus en plus, vous trouvez désormais beaucoup d’offres, mais toutes ne se valent pas

Augmenter votre consommation d’aliments riches en fer

Si un complément comme la spiruline est un véritable booster pour soigner votre carence en fer, un changement d’alimentation sur le long terme est souvent conseillé par le corps médical.

Aujourd’hui, nous mangeons trop gras, trop industriel et essentiellement des aliments qui ont finalement peu de valeur ajoutée pour votre organisme. Retrouvez une meilleure diversification alimentaire !

Pour avoir un plus grand apport en fer, la viande rouge et les poissons sont efficaces. Mais, si vous n’aimez pas beaucoup la viande, n’avez pas le budget pour en acheter souvent, êtes végétarien ou désirez tout simplement réduire sa consommation pour la santé (je vous recommande le documentaire « Cowspiracy » pour comprendre pourquoi cela est dorénavant mon cas), d’autres solutions existent.


Les légumineuses comme les fèves ou les haricots sont plein de fibres et ont une forte teneur en fer. Ils sont de 2 à 3 mg pour 100 grammes et même si leur assimilation est réduite par rapport à la viande, elle reste supérieure à celle du fer présent dans les céréales.

D’autres aliments sont recommandés comme le soja ou les légumes verts. Le tofu est également un excellent choix.

Réduire votre consommation de thé et de café

Augmenter votre consommation des bons aliments et tester un complément alimentaire comme la spiruline sont deux techniques efficaces pour solutionner votre carence en fer.

Mais, d’autres habitudes pourraient jouer contre vous en faisant l’effet inverse. Ainsi, beaucoup de personnes sont conscientes que la prise trop fréquente de café et de thé nuit à l’endormissement, mais ignorent que cela est néfaste pour leur taux de fer. Pourquoi ?

Le café et le thé contiennent des tanins qui diminuent l’assimilation du fer. Cela est encore plus vrai quand vous en buvez pendant ou juste après votre repas. Pour cette raison, les personnes qui souffrent d’anémie ont souvent l’interdiction d’en boire.

À la place, privilégiez plutôt la tisane qui n’a pas des tanins.

Si aucune de ces solutions n’est suffisante pour retrouver un taux de fer normal, votre médecin vous prescrira une cure de fer via des comprimés. Il s’agit généralement du Tardyféron.
Mais, dans mon cas, la spiruline et d’autres menus ont suffi pour éliminer la carence.