Pourquoi se mettre à la guitare après la trentaine ?

femme qui joue de la guitare

Cela me titillait depuis mon adolescence, mais j’ai enfin sauté le pas : j’ai acheté ma première guitare et je suis bien décidé à m’y mettre. En réalité, j’ai déjà commencé puisque cela fait un mois que je possède l’instrument.

Bien évidemment, mes premières notes sonnaient fausses au point que je me suis demandée si je ne souffrais pas de raideurs dans les doigts, mais les débuts de mélodie que je parviens désormais à faire m’enchantent. Je ne regrette pas du tout mon choix.

Il y a une quantité de raisons qui m’ont poussé à me mettre à la guitare alors que je n’avais jamais pratiqué un instrument en 32 ans d’existence !

La guitare, un instrument accessible financièrement

Avant de réellement songer à acheter une guitare, je m’étais persuadée que le tarif serait très élevé. Or, une guitare pour débutant 4/4 (la taille faite pour les adultes) ne coûte qu’une centaine d’euros. Cela représente le même coût que deux jeux vidéo ou un intégral de série TV.

Les accessoires complémentaires requis sont également bon marché. Je pense notamment à l’accordeur et à la housse.

Pour un budget de 200€, je suis totalement équipée. Et pour ce prix, je n’ai pas pris le meilleur, mais ne suis pas pour autant rabattue vers du bas-de-gamme.

Ensuite, pour apprendre, il est possible de prendre des leçons auprès d’un professeur, mais les tutoriels disponibles gratuitement sur Youtube sont vraiment bien faits. Pour le moment, je ne m’entraîne qu’avec eux et je constate de beaux progrès.

Les accords de base s’apprennent rapidement

Je n’ai pas l’objectif d’effleurer le niveau d’un Jimi Hendrix, mais composer des mélodies simples est un but atteignable rapidement avec la guitare. Je rêve de pouvoir créer mes propres chansons…

Contrairement à d’autres instruments, la guitare requiert que peu de solfège et les accords de base (LA, RÉ et MI) suffisent pour faire quelques sons agréables pour les oreilles.

Cet apprentissage accéléré est idéal pour les trentenaires, souvent moins patients que les enfants qui débutent à l’école de musique.

Une anti-stress efficace

C’est l’argument qui m’a convaincu pour débuter la guitare. Entre l’éducation de ma fille et un travail très prenant, je stresse de plus en plus. Quand je rentre à la maison, les loisirs habituels ne sont plus suffisants pour décrocher.

Mon compagnon, qui fait du piano depuis une vingtaine d’années, m’a recommandé de jouer de la musique en me jurant que cela me ferait beaucoup de bien. Comme souvent (chutt, ne lui dites pas), il avait raison.

Faites le test. Tenez votre guitare entre les mains. Concentrez-vous sur les accords et refaites encore et encore les gestes jusqu’à réussir à reproduire le morceau visé. Personnellement, j’ai débuté avec des mélodies simples, mais la première fois où j’ai joué « Au Clair de la Lune » sans fausse note, j’ai été heureuse comme si j’avais remporté The Voice !