Pilule du lendemain : ce n’est pas rien !

femme triste

La pilule du lendemain est un moyen de contraception qui s’avère fort utile, mais quand je vois le nombre de ces pilules pris par certaines de mes amies, je crains que tout le monde n’ait pas compris ce qu’elle représentait…

Qu’est-ce que la pilule du lendemain ?

Comme son nom l’indique, la pilule du lendemain s’utilise le lendemain du rapport sexuel dit « à risques ». Son action bloque l’ovulation (si le rapport survient avant l’ovulation) ou stoppe la nidification (l’œuf ne vient pas au niveau de l’utérus pour se développer).

Ce traitement es remboursé par la sécurité sociale et il s’achète dans les pharmacies. Les maisons familiales ou autres associations peuvent, si elles ont l’agrément, vous en fournir. Compte-tenu de l’urgence, il n’y a pas besoin d’une ordonnance de médecin pour l’avoir.

Son prix est d’une dizaine d’euros. Il n’y a donc pas de frein financier pour la prendre.

Quand la prendre ?

La pilule se prend dans les 24h qui suit un rapport sexuel non protégé alors que vous ne prenez pas le moyen de contraception habituel (pas de pilule quotidienne). Si vous remarquez une semaine après que vous avez oublié une pilule sur votre tablette, cela ne sert à rien de courir chez votre pharmacien pour prendre la pilule du lendemain. C’est trop tard et il ne vous reste plus qu’à espérer ne pas tomber enceinte et faire un test de grossesse dans les jours qui suivent.

Ce que je reproche aux fans de la pilule du lendemain

Prendre cette pilule, c’est facile, peu cher et laisse votre insouciance naturelle profiter de la vie. Toutefois, ce n’est pas un médicament contre toutes les maladies.

Quand j’entends certaines collègues se vanter de prendre la pilule le dimanche matin après une magnifique nuit, elles oublient rapidement que les risques de la grossesse ne sont pas les plus dangereux pour sa santé ! Faire l’amour sans préservatif avec une personne dont vous ne connaissez rien de sa santé (et elle a peut-être elle-même aucune idée des maladies qu’elle trimballe) vous expose à des hépatites et le sida. Et ce n’est pas une pilule du lendemain qui va supprimer le virus du VIH !

Ensuite, la pilule du lendemain n’est pas sans conséquence sur la santé de la femme qui la prend. Il y a généralement des nausées ou des vomissements qui surviennent quelques heures après la prise. Si votre corps s’exprime ainsi, vous vous doutez bien qu’elle ne fait pas que de bonnes choses pour lui…

Les maux de tête, de ventre et les vertiges surviennent également chez certaines femmes. Les règles qui suivent peuvent également être plus abondantes et douloureuses.

 

En tant que maman, je connais l’importance de vouloir un enfant et aussi, de ne pas en vouloir… La pilule du lendemain évite donc des situations malheureuses et il vaut mieux passer par cette prise que par un avortement un mois plus tard. Cependant, il ne faut pas sous-estimer son impact sur la santé et elle ne doit pas être un argument pour avoir des rapports non protégés, qui peuvent avoir des conséquences tragiques autres qu’une grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *