Comment enfin perdre du poids sur votre vélo elliptique ?

femme sur velo elliptique

La sortie sur les plages du littoral se rapproche et de nombreuses collègues aiment venir déprimer autour de la machine de café pour exprimer leurs inquiétudes de leur pesée matinale. Malgré des efforts « réels », elles n’arrivent pas à perdre du poids et affichent toujours quelques kilos de trop en maillot de bain…

Pourquoi ne perdent-elles pas de poids ?

Faire attention ne signifie pas la même chose pour tout le monde. Pour certaines, il suffit d’arrêter la mayo avec les pommes de terre et pour d’autres, il faut absolument faire un régime uniquement à base de salades insipides, avant de finir par craquer le week-end.

La vérité est qu’on ne peut perdre du poids sans régularité et sans plaisir. L’adéquation est simple à comprendre : vous devez moins de calories que vous en dépensez. C’est sur cette partie que le bât blesse. Aucune d’entre elles ne pratique d’activité physique. Or, ce n’est pas notre travail de bureau qui leur permet d’être active.

J’ai actuellement une silhouette qui me convient. Il y a deux ans, ce n’était pas pareil. Les kilos de ma grossesse n’étaient pas encore partis. S’ils ne sont plus là aujourd’hui, c’est grâce aux bienfaits du vélo elliptique.

Le vélo elliptique est un appareil de fitness. Il offre une difficulté intermédiaire entre le vélo d’appartement classique et le tapis de course. Debout, vous effectuez des mouvements rotatifs des jambes, similaires à une randonnée à raquettes dans la neige.

Comment débuter le vélo elliptique ?

Si vous n’avez pas fait de sport depuis longtemps, les efforts demandés par cet appareil de fitness vont vous sembler durs. Ne lâchez rien. Dans quatre semaines, vous serez étonnée de voir comment vous avez progressé !

Je vous conseille d’être aux niveaux de résistance les plus faibles et de vous fixer un temps d’une trentaine de minutes. L’idée est de ne pas être pleine de courbatures les jours qui suivent et de pouvoir assurer plusieurs séances hebdomadaires.

Afin de suivre votre progression, n’hésitez pas à écrire vos distances et temps sur un carnet. Je sais que d’essayer de battre mes records ou à l’inverse, de ne pas réaliser ma pire semaine en termes de flemmardise, m’aide à trouver la motivation pour monter sur le vélo elliptique, puis pour accélérer la cadence quand je suis dessus.

Faites au moins deux séances par semaine et quatre au maximum. Ce n’est pas cette intensité et cette durée qui vont vous permettre de perdre beaucoup de poids, mais cette étape de progression est nécessaire.

Passer aux choses sérieuses

Maintenant que vous faites vos 30 minutes sans souffrir, il est temps d’augmenter le niveau ! Déjà, le sujet qui fâche : la durée et la perte de poids. Peu de personnes le savent, mais l’effort doit être prolongé pour perdre du gras. Un minimum de 40 minutes est souvent posé en exemple, même si cela est un peu plus complexe que cela.

Faites donc des séances de 40 minutes minimum lors de cette deuxième étape. De mon côté, j’aime être entre 50 et 80 minutes. Comme je fais souvent mon sport au réveil, la durée dépend parfois du temps qu’il me reste avant de devoir partir.

Outre la durée, l’intensité est toute aussi importante. Rester au premier niveau et se contenter de tourner sans éprouver de difficultés n’est pas optimal. C’est mieux que de ne rien faire, mais on s’ennuie vite, non ?

Fixez-vous dix minutes d’échauffement sur le vélo elliptique avec aucun objectif si ce n’est de chauffer vos muscles, puis sur le temps restant, ayez un but. Cela peut être de réaliser un nombre de kilomètres, un nombre de calories ou de changer les niveaux de résistance. En faisant ainsi, vous allez forcer et c’est à ce moment là que vous perdez le plus de gras.

Quand vous aurez pris votre rythme de croisière de 3 à 4 séances par semaine, incorporez une séance de fractionné. Il est essentiel d’être déjà en bonne forme pour la réaliser car elle demande un bon souffle et des muscles solides. Le fractionné consiste à aller doucement sur 30 secondes à 1 minute, puis d’aller à fond sur 30 secondes à 1 minute. Cela semble simple, mais croyez-moi, je ressors de cette séance complètement morte.
Une séance de 30 minutes de fractionné est très bien. Au départ, il y a peu de chances que vous y arrivez et ce n’est pas une honte. J’ai mis près de trois mois, entre les débuts sur le vélo et ma première séance de 30 minutes de fractionné terminée.

Le programme est prêt, à vous de jouer ! Vous pouvez aussi varier les matériels et les activités (footing, rameur, stepper…), mais gardez à l’esprit ce principe de durée et d’intensité.