Chirurgie esthétique : comment se passe une rhinoplastie ?

un nez de femme

Depuis l’adolescence, je complexe sur mon nez. Sans qu’il soit énorme et crochu comme Adrien Brody ou empâté comme Jean-Paul Belmondo, je le trouve trop proéminent et bossu.

Dernièrement, je me suis intéressée aux opérations de chirurgie esthétique qui pourraient me permettre d’avoir enfin un nez qui ne me perturbe plus quand je me regarde dans le miroir.

Je partage avec vous mes découvertes sur la rhinoplastie.

La rhinoplastie : plusieurs types existent

J’ai consulté un chirurgien esthétique à Paris durant l’un de mes voyages pour le travail. Il m’a appris qu’il y avait plusieurs types de rhinoplastie. Si elles ont évidemment toutes un rapport avec une opération du nez, elles interviennent dans des situations différentes :

  • La rhinoplastie primaire (l’opération que je devrais faire si je franchis le Rubicon) : première opération pour modifier l’apparence de son nez.
  • La rhinoplastie secondaire : seconde opération que l’on appelle aussi la rhinoplastie de révision et qui sert à obtenir la forme exacte désirée.
  • La rhinoplastie ultrasonique : technique récente qui permet de redessiner le nez de façon très précise grâce à des instruments de très petite taille.
  • La rhinoplastie fonctionnelle : également nommée septoplastie, cette opération vient solutionner des problèmes respiratoires ou nasaux.

Comment se déroule une rhinoplastie primaire ?

Comme mon cas concerne une rhinoplastie primaire, le chirurgien m’a présenté les différentes étapes de l’opération qui m’attendait.

L’acte consisterait principalement à enlever l’aspect bossu de mon nez et de remonter la pointe du nez qui tend à s’affaisser.

Il m’a expliqué les gestes nécessaires pour obtenir ces changements et a pris de nombreuses photos de mon nez. Puis, deux semaines plus tard, il m’a présenté des simulations informatiques pour me montrer à quoi pourrait ressembler mon nez après opération. C’est rassurant de pouvoir choisir avec précision l’impact des changements.

Il m’a également conseillé de faire une chirurgie du menton pour uniformiser mon visage avec un nouveau nez.

Si je reste hésitante pour le moment, j’ai été conquise par son professionnalisme, sa pédagogie et je dois l’avouer, je suis rassurée de voir qu’un vrai rapport humain se crée avec la personne chargée de changer à vie mon visage !

Quant à l’opération, elle requiert une courte hospitalisation. En général, vous rentrez une matinée et ressortez la suivante. L’intervention dure entre 2 et 4 heures, mais comme vous avez une anesthésie générale, il vous faut un peu de temps pour vous réveiller et redevenir vous-même.

Un traitement classique est donné quelques jours avant l’intervention et après l’acte chirurgical, vous gardez une protection sur votre nez pendant une semaine. En cas d’opération, je prévoirai donc une dizaine de jours de vacances ou, selon le docteur, je peux me faire arrêter quelques jours par mon médecin traitant.

Bien sûr, votre nez n’est pas parfait en ressortant de la clinique. Quelques hématomes ou gonflements vous accompagnent pendant quelques jours et le résultat final se constate après un an environ.

Voilà, j’ai toutes les clés en mains pour décider et vous aussi. Avant de terminer, j’ajoute que l’opération a un coût et qu’il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale à moins que vous ayez des problèmes de santé liés à votre nez. Pour le médecin consulté et mon type d’opération, la fourchette était entre 9 000 et 10 000€.

Separator image Publié dans Beauté.