Comment organiser sa journée au SPA ?

fleur à côté d'un bassin de spa

Si en été, quelques tours à la plage me permettent de regénérer les batteries, la tristesse de l’automne et de l’hiver me mine souvent. Je suis alors à la recherche d’activités relax capables de me faire récupérer et de me donner du baume au cœur.

Parmi celles-ci, il y a des plaisirs simples comme une séance de cinéma, un dîner entre amis, mais aussi des moments de détente complète comme le recours à un massage ou encore mieux, une journée au SPA !

En moyenne, je me réserve trois de ces journées par an. Avec l’expérience, j’ai compris les choses qui marchent et celles qui ne marchent pas quand il convient d’organiser sa journée au SPA. Voici mes conseils.

Éviter les périodes à forte fréquentation

Les SPA de qualité savent refuser des clients pour éviter que la visite ne se transforme en moment désagréable. Cependant, il y a une vraie différence de confort entre une journée dans un SPA peu fréquenté et une avec une grande foule.

Quand je dois attendre dans un couloir bondé pour un soin ou que tous les jets de la piscine sont pris, la frustration ne tarde jamais à venir alors qu’il ne s’agit pas du tout du sentiment que je recherche au SPA.

Pour ces raisons, j’aime me prévoir un ou deux jours de congés pour une journée au SPA en semaine. Et, si je n’ai pas le choix, j’évite à tout prix les périodes scolaires, les week-ends de 3 jours…

Choisir le dépaysement complet

À Nantes, plusieurs SPA de qualité sont présents dans la ville, mais je n’y vais plus. Quand l’établissement se trouve à dix minutes de chez moi, le sentiment de décompression est moindre. Je fais le même chemin que lorsque je vais au travail, je croise des bâtiments que je connais par cœur, je me lève aux mêmes heures… Il m’est impossible de décrocher ainsi.

J’aime donc me prévoir des journées au SPA un peu éloignées de Nantes. La dernière fois, je suis allé dans un spa dans le Nord-Pas-de-Calais. J’en ai profité pour visiter une amie la veille et passer un excellent moment. L’hôtel-SPA a souvent ma préférence pour dormir sur place la nuit précédente et m’éviter le trajet du matin.

Ne pas compter ses pièces

Je sais que nous avons (presque) tous des contraintes budgétaires. Néanmoins, s’il m’arrive de déchirer des petits coupons pour payer mon café moins cher ou d’aller au ciné à la séance du matin, je ne souhaite pas me restreindre au spa.

Bien évidemment, je ne peux pas me payer tous les soins possibles, mais je ne reste jamais au forfait de départ. Je préfère organiser deux journées au SPA avec l’accès au bassin, un massage et un soin du visage par an, plutôt que cinq avec un accès très limité.

Planifier à court terme

Je ne planifie plus mes journées au SPA longtemps avant. Au maximum, je le fais deux semaines avant le départ. Cela me permet de prévoir ces escapades au meilleur moment. Quand je sens que je fatigue beaucoup ou que je m’énerve pour un rien, je comprends que j’ai besoin de détente.

À l’inverse, il m’est arrivé par le passé de réserver longtemps en avance et de ne plus avoir du tout l’esprit au SPA quand la journée arrive (ex : un proche tombe malade, un gros projet pro nécessite plus de travail…).

De plus, avantage non négligeable, vous avez souvent des offres très intéressantes en réservant tard !