Les bons réflexes pour lutter contre la perte de cheveux

femme perdant ses cheveux

Une chevelure clairsemée ? Réagissez rapidement. C’est ce que j’ai fait. N’attendez pas plus pour remédier à une chute de cheveux. Pour cela, j’ai adopté quelques bons réflexes pour freiner le phénomène. Mais avant tout, j’ai décelé les causes. Ainsi, il est beaucoup plus facile de mener une action efficace pour la traiter.

Il faut savoir qu’une chevelure en bonne santé est une chevelure bien traitée. La circulation sanguine, les hormones, l’alimentation, ce sont autant de facteurs à prendre en compte pour se soigner correctement.

Reconnaître les symptômes et les causes de la chute de cheveux

Chaque jour, quelque 50 à 80 cheveux tombent, après un brossage. Ce qui est parfaitement normal. Mais s’il y en a trop, réagissez au plus tôt comme ce fût mon cas. En passant la main dans mes cheveux, j’en ai arraché sans le faire exprès. C’est l’indice pour savoir qu’il y a un problème. J’envisageais d’ailleurs de réaliser une opération de greffe cheveux. Les causes de la chute de cheveux sont variées chez les femmes. Des suites d’une maladie, d’une grossesse ou d’un régime amaigrissant trop strict. Le stress est aussi un élément déclencheur tout comme la prise d’un contraceptif. Si vous pensez que ce n’est rien de tout ceci, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Sachant que la chute de cheveux ne peut être traitée facilement, il vous faudra limiter les gestes brutaux au moment de manipuler votre chevelure. Limitez notamment les tressages et l’usage du séchoir. Le défrisage peut également fragiliser la tige capillaire.

Adopter de nouvelles habitudes saines

Les soins capillaires ont pour rôle de maintenir une chevelure saine, du moins la tige extérieure. Toutefois, ne minimisez pas l’état de votre cuir chevelu. Dans mon cas,  j’ai utilisé des shampoings doux sans sulfates, de type « low poo ». Pendant le lavage, j’évitais de  gratter la tête. Je faisais juste des massages de la peau du crâne pour également stimuler la microcirculation sanguine, du bout des doigts.

Si l’hygiène tient une place importante dans la réduction de la chute capillaire, il n’en est pas moins pour l’alimentation. Sachez que les nutriments dans votre nourriture agissent directement sur votre santé. Privilégiez les aliments riches en fer, en zinc et en vitamines B pour protéger vos cheveux. J’ai donc décidé d’opter pour une alimentation équilibrée. Mangez de la viande rouge, des légumineuses et des céréales. Suppléez votre alimentation d’oligo-éléments et d’acides aminés. Pour des résultats efficaces à long terme, faites une cure de 3 à 4 mois. Pendant ces semaines, la quantité doit être supérieure à l’accoutumée, en doublant la dose.

Halte au brossage intempestif

Parfois, la chute de cheveux n’a rien à voir avec l’alimentation et le stress. En effet, sans vous en rendre compte, plusieurs brossages peuvent sérieusement vous arracher les cheveux. Un brossage le matin et une autre séance avant de vous coucher suffiront amplement. Je vous assure que c’est largement suffisant. Par ailleurs, j’essayais de ne pas trop malmener mes cheveux avec des soins fixateurs tels que le gel et la laque. Cela m’évitait d’aggraver la situation. J’ai plutôt investi dans une brosse avec des picots naturels qui freine la casse de cheveux. Le plastique provoque le courant statique et attirera inexorablement les fines sur la tige de vos cheveux, les rendant ternes par la même occasion.

En définitive, j’ai compris que bien souvent, la perte de cheveux est liée à notre comportement du quotidien. Pour moi, c’était surtout un mauvais brossage et une alimentation peu équilibrée. Depuis que j’ai remédié à ces différents problèmes, j’ai constaté que mes chutes de cheveux avaient considérablement baissé.

Separator image Publié dans Beauté.