Les bienfaits de la danse

La danse est loin d’être un exercice physique ordinaire. Elle est l’art de bouger les différentes parties du corps de manière ordonnée et rythmée, en général sur un fond musical. Bénéfique à tous les âges, elle représente un réel potentiel de ressources en ce qui concerne l’équilibre de l’homme. Au-delà des répercussions physiques et sanitaires qui lui sont universellement reconnues, la danse est sollicitée dans une multitude de domaines qui contribuent au bien-être. Que peut-on retenir des apports de la danse ?

La danse, une discipline de l’épanouissement ?

Les effets bénéfiques de la danse se répercutent sur tous les aspects qui concourent à l’équilibre moral, physique et même spirituel de l’homme. Pourtant, cette discipline artistique ne figure pas sur la liste de toutes les dispositions de prise en charge thérapeutique, au contraire de la musicothérapie ou de l’art-thérapie. Quels sont les bienfaits de la danse sur le pratiquant ?

Apports de la danse au plan moral et émotionnel

Le rapport entre la danse et la sécrétion des hormones du bien-être (endorphines et sérotonine) n’est plus à démontrer. En effet, ces dernières contribuent à régulariser la production de l’adrénaline et par conséquent, réduisent le niveau de stress. Ces hormones luttent également contre la dépression et améliorent le moral. Les différents effets de la danse sur les structures du cerveau sont reconnus pour la prévention de la sénilité, effets qui ont été mis en évidence par la prise de volume de l’hippocampe, une structure cérébrale directement reliée à la mémoire. Certaines études ont rapporté que la danse favorise la réduction de plus de 76 % des risques de démence.

danser pour s'épanouir

La danse permet de mettre à nu les déconnexions et les conflits internes qui affectent le fonctionnement harmonieux de notre organisme. Elle remédie à chacun de ces troubles de manière à restaurer la cohésion dans le fonctionnement général de l’organisme : la souplesse et les mouvements coordonnés du danseur en sont une belle preuve.

Souvent, le danseur débutant ne parvient pas à « lâcher » certaines parties de son corps. Il lui est difficile par exemple de coordonner un mouvement de la tête avec les pieds, le tronc, le bras, etc. Le professeur accompagne le geste et la pratique afin d’accompagner ses élèves dans les différentes danses proposées par Helloasso. Il vous apprend à connaître et à maîtriser votre corps, vous aide à vous connecter avec vous-même et à mieux exprimer votre monde intérieur ou à vous coordonner avec votre partenaire pour la danse de salon.

Débuter la danse se fait souvent timidement : complexes, difficultés à assumer son corps, crispations… c’est la pratique qui va fluidifier le mouvement et vous amener progressivement à prendre confiance en vous-même. Se connaître et se reconnecter à soi-même ne sont qu’une partie des atouts de la danse. Elle vous apprend à rester à l’écoute des réactions du corps des autres. La danse développe alors un esprit d’empathie immense et renforce les liens de sociabilité, véritable remède contre la timidité qui favorise un esprit d’ouverture. Elle favorise également la détente en vous faisant oublier les soucis par la concentration sur les pas de danse. La volonté de bien danser vous amène à vous fixer des objectifs précis que vous travaillerez à atteindre progressivement.

Apports de la danse au plan physique

La danse peut être considérée comme une véritable activité physique qui sollicite les os et les muscles dans l’exécution des mouvements. Entraînées par les mouvements rythmés et cadencés, la coordination motrice et la circulation sanguine sont boostées. Le gainage de l’abdomen, les étirements ainsi que la respiration permettent au danseur de se mettre à l’abri des douleurs lombaires et autres. Ces mouvements tonifient le corps et les muscles et améliorent le fonctionnement articulaire.

Des études scientifiques ont relevé que les personnes qui dansent régulièrement souffrent nettement moins de maladies cardio-vasculaires. La puissance et la fermeté des mouvements provoquent l’accélération des mouvements respiratoires. La profondeur de ces derniers permet une bonne circulation et oxygénation sanguine. Les cellules de l’organisme en général et celles du cerveau en particulier sont donc bien irriguées et oxygénées. Il en résulte une stimulation générale du fonctionnement métabolique.

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) des danseurs réguliers est souvent significativement plus bas que celui des autres selon les résultats de recherches en science. Ces derniers ont également prouvé que la vieillesse avancée de certains danseurs est inversement proportionnelle à leur apparence physique. En vous procurant du plaisir et de la détente durant 30 minutes à travers la danse, vous perdez 200 calories environ. Une relation est établie entre certaines parties du corps et les types de danse : vous pouvez agir sur les muscles de la jambe, des fesses, des bras en dansant respectivement le Tango, la salsa et la danse africaine. La danse se révèle être un réel remède contre le surpoids.

Elle est même utilisée comme une approche de prise en charge de certaines maladies à l’instar de celle de Parkinson. Les travaux de recherche d’une université canadienne ont prouvé que les malades qui dansaient régulièrement le Tango amélioraient considérablement leur état de santé.

La danse : un canal vers les dimensions spirituelles

Nombreux sont les danseurs, amateurs ou professionnels, qui témoignent du pouvoir euphorisant qui se dégage de la danse. Celle-ci a le secret de prendre possession de votre corps et de vous projeter dans un état semblable à une transe. Le caractère répétitif des mouvements couplés à la cadence favorise une forme d’exaltation, le lâcher-prise qui en résulte est une source indescriptible de bien-être pour l’organisme.

danse

La danse, considérée comme un liant du corps et de l’esprit, devient une approche de la méditation. En effet, l’énergie vitale qui se répand dans tout le corps accélère la respiration et insuffle un souffle nouveau à votre être. Une joie profonde inonde votre être et vous déconnecte de toutes les souffrances du monde physique. Avec sa connotation méditative, la pratique de la danse se révèle être un canal de prise de conscience de soi, dans un élan d’ouverture aux autres et à l’univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.