La Slow Cosmétique vous invite à découvrir les bienfaits des hydrolats !

Vous avez des tonnes de produits issus de l’industrie cosmétique dans vos armoires ? Et avez-vous vraiment l’impression qu’ils sont efficaces ? Ne pensez-vous pas que c’est le moment de revenir à une plus grande sobriété pour une meilleure santé, et arrêter de dilapider vos économies dans des produits nocifs ? La slow cosmétique vous aide à mieux prendre soin de vous et à tirer les bienfaits de la nature, en particulier avec les hydrolats végétaux. Découvrons ces concepts !

Qu’est-ce que la slow cosmétique ?

La slow cosmétique est un mouvement citoyen fondé par Julien Kaibeck, qui vise à un retour à plus de naturalité et de simplicité. C’est une démarche dans laquelle je me suis engagée, autant pour protéger mon corps que pour mieux respecter notre environnement. Les grandes marques de cosmétiques n’ont eu que peu d’intérêt pour notre santé en utilisant des produits chimiques très agressifs, nocifs et polluants. La slow cosmétique vous invite à vous débarrasser de ces produits de beauté qui ne font que cacher les problèmes et ne résolvent pas les problématiques, bien au contraire.

En utilisant l’hydrolat végétal, la slow cosmétique nous guide vers une consommation plus raisonnée et respectueuse de nous-mêmes et de la nature. Autrefois, nos aînés avaient de nombreuses astuces pour utiliser respectueusement les plantes et leur environnement, pour prendre soin de leur peau, de leurs cheveux et de leur organisme. Nous avons oublié tout cela et avons confié notre corps à des industriels plus avides de profits financiers que de bienveillance.

Les principes de la slow cosmétique

Les principes sont assez simples ! Il faut une bonne connaissance des besoins de son corps, posséder un esprit plein de bon sens et désirer consommer de manière éthique. C’est une autre façon d’utiliser les produits cosmétiques, en arrêtant d’être leurré par des publicités qui en mettent plein les yeux, mais qui ne sont que chimères. La slow cosmétique prône plus de logique.

Toutes les personnes n’auront pas les mêmes besoins, car chaque peau est plus ou moins grasse, les cheveux sont plus ou moins secs et les ongles n’ont pas la même consistance en fonction des individus. Il faut donc être à l’écoute des besoins de notre propre corps puis choisir ensuite les cosmétiques les plus adaptés pour répondre à nos attentes. Il ne s’agit pas de créer un déséquilibre ou de créer de nouveaux besoins en appliquant une crème ou une lotion mal adaptée ! La slow cosmétique recherche l’utilisation de produits qui respectent autant notre nature que LA nature.

Choisissez les hydrolats !

Les hydrolats sont des eaux florales obtenues par la distillation d’une fleur ou d’une plante grâce à la vapeur d’eau. Ils sont très bien tolérés par toutes les peaux : ainsi même les enfants en bas âge ou les futures mamans peuvent utiliser l’hydrolat floral ou végétal. Ils comportent peu de molécules aromatiques et n’ont pas de contres-indications.

L’hydrolat est utilisé comme on le ferait d’une lotion, par exemple l’eau de roses : je l’utilise matin et soir pour nettoyer mon visage sans agresser ma peau. Elle assainit et apporte beaucoup de douceur à mon visage. Certains hydrolats sont conseillés pour réguler le sébum des peaux grasses avec tendance acnéique. On choisira par exemple un hydrolat de tea-tree ou de romarin. Et pour les peaux sèches, au contraire, on choisit un hydrolat de camomille qui hydrate et apaise. Tester les hydrolats végétaux, c’est simplement comprendre que nous avons besoin de plus de naturel dans notre routine beauté.

Separator image Publié dans Beauté.