5 conseils pour apprendre l’anglais à l’âge adulte

écriteaux avec écrit english

Vous désirez apprendre l’anglais alors que vous êtes adulte ? C’est bien évidemment possible. Mieux, selon mon retour d’expérience, la progression d’un apprentissage en dehors du cadre scolaire est bien plus rapide.

Mais, pour parvenir à développer vos compétences linguistiques, il est important de varier les sources d’apprentissage. Voici mes 5 conseils / activités que je vous recommande.

Prendre un professeur particulier

C’est la meilleure méthode : prenez des cours d’anglais en ligne avec un professeur certifié. Les cours particuliers sont parfaits pour vite vous améliorer. Vous discutez de vive voix et travaillez votre accent comme jamais.

En plus, avec un professeur particulier, vous pouvez travailler des situations dans lesquelles votre anglais sera nécessaire. Par exemple, si vous comptez parler anglais lors de votre future voyage, vous pouvez simuler une arrivée à l’hôtel, une commande dans un restaurant… Et si vous souhaitez améliorer votre anglais pour le travail, simulez une rencontre avec un client ou un entretien d’embauche.

Regarder des films et émissions en anglais

Pour améliorer votre expression en anglais, vous devez parler ou écrire. Mais, je connais beaucoup de personnes qui se plaignent d’avoir une expression potable, mais de ne rien comprendre quand ils vont à l’étranger. Les Américains parlent rapidement, les Anglais ont des tournures de phrases qui les surprennent et ils finissent par dire « Can you repeat please ? » toutes les trente secondes…

Pour remédier à cela, regardez des films et des émissions en anglais. Ne mettez pas les sous-titres ou alors, en anglais. Forcez-vous à comprendre les mots et la progression peut être rapide. Privilégiez les programmes simples avec des mots du quotidien. Une série comme « Desperate Housewives » ou « Prison Break » est mieux que « Big Bang Theory » ou « Dr House » car les champs lexicaux ne comprennent pas de termes scientifiques ou médicaux…

En plus des programmes télévisuels, écoutez des podcasts, des tutos sur Youtube ou des émissions sur vos passions. Mon compagnon écoute beaucoup de programmes liés au basket sur le site internet de la NBA.

Naviguer sur Internet en anglais

Immergez-vous dans un univers anglophone. C’est notamment réalisable en mettant vos téléphones et ordinateurs en anglais. Puis, quand vous faites des recherches, effectuez-les en anglais.

Lisez aussi les sites des médias US, anglais, australiens. En plus de vous tenir informé des informations dans le Monde, cela vous fait progresser rapidement.

S’inscrire dans un club d’anglais

Dans les grandes villes, des clubs existent pour apprendre l’anglais. Souvent, cela prend la forme de rencontres en anglais. Ainsi, autour d’un café, vous vous présentez et discutez de tout et n’importe quoi dans la langue de Shakespeare.

Si tous les participants sont francophones, il est certain que des erreurs sont commises, mais cela vous force tout de même à chercher votre vocabulaire en anglais et à vous exprimer.

Cela vous oblige à vaincre votre timidité et en plus d’apprendre l’anglais, vous pouvez vous faire de nouveaux amis.

Parfois, des professeurs d’anglais ou des immigrés anglophones participent à ces ateliers et permettent de corriger rapidement vos erreurs les plus fréquentes.

Faire un séjour linguistique dans un pays francophone

Voyager dans un pays anglophone peut vous faire franchir un cap. Pour que cela soit le cas, il est important que vous soyez actif durant votre séjour. Si vous vous contentez d’aller à l’hôtel, à une caisse de Walmart et marchez dans la ville, votre utilisation de l’anglais se limitera aux affichages.

Le mieux est de sortir. Commandez dans un bar, échangez avec un guide et n’hésitez pas à parler avec d’autres touristes ou locaux. Si vous avez une question concernant l’hôtel, prenez votre courage à deux mains pour aller poser la question au réceptionniste.

Ces petits efforts, surtout si vous êtes timide, sont essentiels pour apprendre l’anglais durant votre séjour linguistique. Trois semaines « actives » peuvent créer un vrai changement dans votre connaissance de la langue.