Le minimalisme : une nouvelle tendance de vie ?

Après la sortie sur Netflix du documentaire Minimalism : A documentary about important things, on a assisté à un véritable phénomène. En quelques mois, les deux réalisateurs sont devenus les symboles d’une nouvelle façon de penser et de voir la vie, pour toutes les personnes en quête de sens dans une société matérialiste.

Dans un monde minimaliste on ne s’encombre pas et cela est valable pour tous les objets : vêtements, livres, matériel, électroménager, etc.

A quoi ressemble un dressing minimaliste ?

Cette façon de penser a en premier lieu des conséquences directes sur le contenu des dressings. Pour ne plus jamais dire «je n’ai rien à me mettre » faute d’avoir trop de choses dans ses tiroirs, les minimalistes prônent l’achat de basiques intemporels. On fait la place aux essentiels, aux formes simples et épurées, aux couleurs neutres (camel, marron, noir, gris, anthracite, bleu marine, blanc, etc.), aux belles matières, bref : aux pièces de qualité.

Privilégier les intemporels chics permet de mixer les pièces entre elles facilement et de gagner du temps le matin en sachant directement quoi mettre.

Mathilde Lacombe, entrepreneuse et sérial shoppeuse nouvellement convertie au minimalisme depuis la diffusion du documentaire, conseille de miser sur les uniformes. En ce qui la concerne, elle opte volontiers pour l’association chemise/jeans, qu’elle décline avec quelques modèles.

Parmi les basiques à conserver dans son dressing pour faire le tri, on trouve aussi la combinaison pantalon femme en crêpe noire ou bien le pantalon de ville en laine dans des tons épurés.

En ce qui concerne les sacs et les chaussures, là encore on garde les pièces de qualité devenues avec les années, des intemporelles incontournables de la garde-robe : sac en cuir à franges ou non, les chaussures en cuir basiques (boots, bottes, escarpins, derbies) et on garde une paire de baskets également pour des looks plus casual et streetwear.

Comment consommer moins mais mieux ?

Ce qui est applicable pour la mode, est valable pour tout ! Choisir la qualité plutôt que la quantité est une règle de vie applicable à chaque moment de la vie. Adopter un mode de vie minimaliste commence par un grand nettoyage et tri. Gardez uniquement ce qui est important à vos yeux et débarrassez-vous du reste.

Marie Kondo, la reine du rangement minimaliste, conseille pour faciliter l’étape du tri, de faire une sélection en entonnoir : mettez-les affaires que vous hésitez à jeter dans un sac, si au bout de 2 mois vous ne les avez pas touchées, c’est que vous pouvez vous en séparer.

Que ce soit sur le Bon Coin, Vinted ou bien auprès des dépôts-ventes des associations humanitaires, il est désormais simple et rapide de se séparer des objets et des vêtements qui encombrent les placards et les garages.

Un bon moyen de se sentir plus léger, de faire des économies mais aussi de gagner de l’argent, en revendant si vous le souhaitez, ce qui vous est superflu. A défaut de combler avec des objets « le vide »ressenti dans un monde de (sur)consommation permanent, les minimalistes s’offrent plus volontiers des expériences de vie (voyage, restaurant, sortie théâtre, etc.). C’est ce qui fait pour les fervents adeptes, que le minimalisme est une source de bonheur véritable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *