Comment obtenir de l’intimité sur sa terrasse ?

brise vue sur un balcon

Quand j’ai pris mon appartement dans le centre-ville de Nantes, j’étais très heureuse d’avoir enfin une vraie et belle terrasse, et non trois mètres carrés inutilisables. Malheureusement, ce constat positif de départ s’est vite éteint quand j’ai compris à quel point l’intimité était inexistante.

Après plusieurs essais infructueux, j’ai opté pour une brise vue rétractable.

Quand le syndic te joue des tours !

Avant de passer au brise vue rétractable, j’avais installé une canisse de jardin autour de mon balcon. Habitant au première étage, les passants un peu trop curieux adoraient lever leur tête pour voir ce que je faisais… Encore mieux, la nuit, les hommes alcoolisés n’étaient jamais contre une remarque graveleuse.

La canisse était une bonne solution et répondait à toutes mes attentes jusqu’au jour où le syndic m’a envoyé un courrier me rappelant qu’il était interdit d’en mettre sur son balcon !

La peinture du bâtiment est défraîchie, la porte d’entrée grince comme dans un manoir, mais le problème était, semble-t-il, la mise d’une canisse pour garantir ma vie privée… J’ai obtempéré pour m’éviter des soucis.

Pendant quelques mois, j’ai délaissé complètement cette partie du logement qui avait pourtant été un élément clé dans mon coup de cœur qu’était cet appartement. Puis, l’été dernier, je suis descendue chez une amie habitant Aix en Provence qui avait une magnifique brise vue rétractable.

C’est bête de voir à quel point un problème possède parfois une solution parfaite qu’on n’avait jamais imaginé.

Comment contourner l’interdiction avec le brise vue ?

Un brise vue rétractable se fixe sur une partie du mur ou du balcon, puis se déroule. Le montage est assez simple. J’ai appelé un ami un peu bricoleur qui a mis cinq minutes à le fixer, mais honnêtement, après l’avoir vu faire, j’aurais pu le réaliser toute seule.

Quand je m’assois sur ma terrasse et que je souhaite de l’intimité, il me suffit de le dérouler. Le syndic de copropriété ne peut rien dire car je ne le mets dans cette position que moins d’une heure par jour. Tout le reste du temps, il est invisible.

Je réponds donc à mon besoin sans ignorer leurs directives. Comme il n’est pas question de m’enfermer dans un espace sombre, j’ai choisi une brise vue mesurant 140 cm de hauteur. C’est amplement suffisant pour que les passants de la rue ne puissent pas me voir, tandis que le soleil passant au-dessus m’assure un minimum de rayons UV.

L’autre avantage est de pouvoir laisser constamment l’installation dehors. Le poteau qui contient la partie rétractable ne rouille pas et reste maintenu solidement. En été comme en hiver, je peux donc le laisser sur le balcon.

Le jour où je partirai de mon appartement, je n’ai que quelques petits travaux à prévoir pour l’enlever et reboucher les trous de fixation.

Cette solution peut aussi s’appliquer sur de très grandes surfaces. Une collègue de bureau, après avoir vu le résultat sur ma terrasse, en a pris un pour son jardin. Habitant une maison mitoyenne, elle a pu s’offrir une intimité qu’elle n’avait jamais connue auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *