Marre du rasoir, passez à l’épilateur à lumière pulsée !

appareil d'esthéticienne

Les poils, quel fardeau ! À moins de vouloir surfer sur la mode des féministes pleines de poils sous les bras, nous devons sans cesse les retirer. C’est chronophage, douloureux, ennuyant. Désirant que ce calvaire devienne plus supportable, j’ai opté pour l’épilateur à lumière pulsée. Voici mon retour.

Comment j’ai choisi mon épilateur à lumière pulsée ?

Je suis partie d’emblée sur l’objectif de trouver le meilleur épilateur à lumière pulsée 2018. Le produit choisi devait impérativement réunir plusieurs critères.

Tout d’abord, j’étais prête à mettre le prix qu’il fallait pour obtenir un bon produit. Cela ne sert à rien de faire cinquante euros d’économies pour un modèle qui me lâcherait deux mois après ou qui nécessiterait cinquante passages pour obtenir un résultat seulement acceptable.

Il devait aussi être utilisable sur le corps et le visage en même temps. Un accessoire précis et rapide restait donc une priorité.

Au final, j’ai choisi un modèle Philips qui me permet d’épiler mes jambes en moins d’un quart d’heure. J’ai dépensé un peu moins de 300€, mais si je compare avec les deux séances mensuelles que je faisais chez mon esthéticienne avant cet achat, c’est une décision économique très intéressante.

Il y a des modèles haut de gamme, mais je suis entièrement satisfaite de mon choix.

Les zones de votre corps concernées

Vous pouvez utiliser l’épilateur sur toutes les zones de votre corps. Personnellement, je l’ai passé au niveau des aisselles et sur les jambes.

Pour avoir un bon résultat, j’ai fait une dizaine de séances. Les fabricants disent qu’il faut généralement cinq séances pour obtenir le résultat escompté, mais je crois que je suis perfectionniste, même pour une simple épilation !

Les avantages principaux de l’épilateur

L’efficacité est indéniable. La lumière émise n’est pas comme un rasoir qui coupe seulement le poil, mais elle agit dès la racine.

Cela fait six mois environ que je l’utilise et je remarque que mes poils poussent de moins en moins. J’ai lu sur plusieurs blogs féminins que deux années d’épilateur, à raison d’une épilation tous les deux mois, équivalait quasiment à une épilation définitive.

L’investissement de départ est conséquent, mais en réalité, c’est un gain économique. Imaginez, 300€ et plus rien après à sortir de votre poche. C’est bien plus rentable que de payer 60€ chaque mois et de façon illimité pour des rendez-vous chez l’esthéticienne.

Au niveau de la douleur, l’épilateur est indolore. Vous ressentez un peu la chaleur de la lumière, mais cela n’est rien comparé aux bandes de cire ou à l’épilation à la pince. Ma peau n’a pas présenté de marques de brûlures.

Évidemment, si vous décidez de vous servir de cet appareil, il faut le faire sur la durée. Si vous l’oubliez lors d’une semaine de vacances et décidez de vous raser au rasoir, les poils suivants vont de nouveau repousser de manière drue.

Toutefois, ils seront néanmoins moins nombreux qu’avant puisqu’un gros travail aura déjà été fait au niveau des racines.

Entre cet achat et mes bonnes résolutions beauté de l’année, je commence bien 2018 !

Separator image Publié dans Beauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *